Anglais en hypokhâgne

Cours d’anglais : Andy AUCKBUR

« And certain it is, that in our plainest homeliness yet never was the Albion nation without poetry »
Philip SidneyThe Defence of Poesy

« I say there is no darkness but ignorance »
– William Shaleskeare, Twelfth Night

En classe d’hypokhâgne au Lycée Balzac, tous les élèves suivent 4 heures (2×2 heures) d’anglais par semaine. Deux heures par quinzaine, les élèves ont cours en classe entière, le reste du temps, ils sont répartis en deux groupes, ce qui permet un travail plus ciblé et favorise la participation de tous. L’objectif est en effet de faire progresser tous les élèves, quel que soit leur niveau de départ, et de les préparer progressivement aux exigences des différents concours qu’ils seront susceptibles de passer en deuxième année.

Tout au long de l’année, le cours aborde successivement les aspects littéraires, civilisationnels et linguistiques nécessaires à l’acquisition des compétences essentielles pour assurer une poursuite d’étude vers les grandes écoles. En littérature, sur les deux années de classe préparatoire littéraire, nous abordons les grands mouvements et les grandes figures littéraires en parcourant le domaine britannique, américain, irlandais et la littérature du Commonwealth. Ce travail de fond est doublé d’un travail de traduction, principalement en version car l’épreuve de langue vivante du tronc commun de l’ENS prend appui sur un texte en prose publié entre le début du 19e siècle et aujourd’hui dont il faut proposer un commentaire littéraire et traduire un extrait. Cette première année est une année d’exploration, ainsi, on étudie généralement une voire deux oeuvres complètes afin de développer le goût de la lecture en anglais. Un travail régulier de préparation des textes et des traductions est donc donc essentiel afin de pouvoir progresser et surtout participer à l’oral en cours. 

En civilisation, le cours prend généralement appui sur des articles publiés récemment dans la presse et aborde les grands enjeux du monde anglophone dans ses aspects politiques, historiques, culturels. Il est donc vivement conseillé aux élèves de lire la presse anglophone de qualité (The Economist, The Telegraph, The Independent, The New Yorker, The New York Times…). 

En termes de travail linguistique, un travail régulier tout au long de l’année doit être mené par les étudiants afin de progresser dans chaque domaine abordé en classe préparatoire. La grammaire, le lexique, la terminologie spécifique au commentaire littéraire, doivent faire l’objet d’un travail approfondi et systématique. 

En fonction de l’actualité culturelle, nous adapterons le cours afin de préparer diverses sorties : expositions, pièces de théâtre… 

Voici la liste des ouvrages obligatoires :

  • Berland, Delépine, Grammaire anglaise de l’étudiant, Ophrys
  • Rey, Bouscaren, Mounolou, Le Mot et l’idée 2, Ophrys
  • Grellet, Valentin, An Introduction to English Literature, Hachette
  • Grellet, An Introduction to American Literature, Hachette
  • Grellet, A Handbook of Literary Terms, Hachette
  • Grellet, Initiation à la version anglaise, Hachette
  • Dictionnaire des expressions anglaises, Harrap’s

Les oeuvres complètes seront communiquées à la rentrée, vous pouvez cependant d’ores et déjà vous référer à la page de ce site consacrée aux conseils de lecture pour l’été pour préparer votre rentrée en classe préparatoire littéraire.