Consignes en langues anciennes

Enfin, des vacances bien méritées !

Mais, qu’est-ce donc que les vacances ? Musarder et se dorer paresseusement au soleil en préparant amoureusement son cancer de la peau ? Perdre ses acquis en langues anciennes et régresser vers l’ignorance ?

Non, bien sûr ! En bons latinistes, vous savez que l’otium ne se conçoit pas sans travail personnel ; en fins hellénistes, vous avez déjà compris que le λόγος se nourrit de la curiosité intellectuelle.
Un enseignement de latin de deux heures (voir « Les langues anciennes en khâgne ») sera possible quelle que soit la spécialité. Celui du grec s’adaptera aux demandes, mais vous sera proposé malgré tout : ne boudez pas votre chance ni votre plaisir !

Même si le travail donné pour le tronc commun est très important, je vous conseille de continuer (ou de commencer…) à faire du « petit latin » / du « petit grec » (voir les consignes d’été pour l’hypokhâgne). Pour joindre l’utile à l’agréable, choisissez  vos textes de travail  en croisant le programme de tronc commun ou de spécialité et le thème des épreuves de langues anciennes en 2021 : « savoir, apprendre, éduquer » ! Vous pouvez reprendre les textes étudiés l’an dernier. Les latinistes peuvent travailler sur mon manuel : Versions latines traduites et commentées, Ellipses, 2014 (la traduction des textes latins est donnée en mot à mot). Les latinistes optionnaires d’histoire-géographie auront tout intérêt à choisir des textes en lien avec leur problématique de spécialité : « Rome et Carthage, du premier traité romano-punique à la fondation de la Colonia Iulia Concordia Karthago (Ve-Ier s. av. J.-C.) » ; ceux de philosophie peuvent s’intéresser à Plotin (traités 30, 31, 32 et 49) et Aristote ; ceux de Lettres sont libres de choisir selon leur plaisir.

Ceux d’entre vous qui ont des questions ou souhaitent plus de conseils pour des révisions peuvent me contacter (si vous n’avez pas mon adresse mail, adressez-vous au secrétariat du lycée qui transmettra : prepa.balzac17@gmail.com).

Puissent vos vacances être illuminées du bonheur d’étudier une langue ancienne !

Mme C. KOSSAIFI