Langues vivantes en khâgne

De bonnes conditions pour progresser en Langues

Tous les élèves sont amenés à progresser fortement dans leurs deux langues vivantes, quelque soit leur choix de spécialité en 2e année.

En effet, le nombre d’heures est plus important qu’au lycée. La synergie est forte avec les cours de littérature voire de philosophie d’autre part, les cours d’histoire et de géographie d’autre part : la méthodologie que les étudiants construisent dans ces enseignements vient soutenir un travail en langue approfondi : traduction, étude de textes littéraires, commentaire de textes de presse. Par ailleurs, les étudiants suivent tous également des cours de langues anciennes, ce qui représente un atout fort pour l’apprentissage des langues vivantes.

Le lycée H. de Balzac est bien placé pour ces enseignements car c’est le Lycée International de Paris. Les élèves de CPGE côtoient ainsi des lycéens bilingues des sections anglaise, allemande, espagnole notamment ; le CDI est très bien pourvu en ouvrages en langues étrangères.


Outre des salles de cours équipées en multimédia, les enseignants s’attachent à proposer au cours de l’année des sorties en lien avec les cultures étudiées: théâtre et cinéma font partie du cursus en classe préparatoire littéraire.


Langues et concours: comment ça marche

La distinction LV1 / LV2 n’est plus pertinente en CPGE littéraire. On parle de Langue Vivante A et B, mais cela ne correspond pas obligatoirement aux choix faits au lycée.
Il n’est cependant pas possible de commencer une nouvelle langue vivante. Il est possible de suivre les cours d’italien et de chinois dans un autre lycée.

En Hypokhâgne, tous les étudiants suivent 4 heures par semaine dans chacune de leurs deux langues vivantes.
Ils découvrent l’exercice de la traduction (version et thème), consolident les bases grammaticales, se familiarisent avec le lexique du commentaire littéraire et de la presse contemporaine.
Ils ont trois interrogations orales dans chaque langue.
En anglais et en espagnol, ils sont durant une partie des heures en demi-groupes. En allemand, les effectifs sont de toute façon réduits.

En Khâgne, les étudiants doivent choisir dans quelle langue ils passeront le concours de l’Ecole Normale Supérieure, qui n’a qu’une épreuve de langue au tronc commun de l’écrit. Ils suivent 3 heures de cours par semaine pour préparer cette épreuve (version et commentaire) dans leur LV A.
Ils ont en outre 2 heures par semaine pour préparer l’oral de l’ENS Lyon, qui porte sur un article de presse. Ils peuvent choisir la même langue qu’à l’écrit ou pas.

Dans beaucoup de cursus, il est nécessaire de maîtriser deux langues étrangères. Les concours des Ecoles de commerce, par exemple, comportent tous des épreuves dans deux langues. Beaucoup d’étudiants choisissent de suivre ce cours d’oral dans leurs deux langues vivantes ; au Lycée Balzac, l’emploi du temps le permet toujours. Nos étudiants ont aussi la possibilité de passer des interrogations orales dans les deux langues. Ils peuvent donc avoir 5 heures dans une langue et 2 heures dans l’autre en Khâgne.